Bannière

http://conneriessurvhs.blogspot.fr/

mardi 29 décembre 2015

Bandes-annonces #29 : VHS de Cemetery high (2)

J'aime quand il y a des bandes-annonces en début ET en fin de VHS. C'est comme, euh... ouvrir une boîte de céréales et découvrir qu'il y a deux jouets dedans au lieu d'un !
Donc cette semaine je vous propose les bandes-annonces à la fin de la cassette de Cemetery high, et autant dire qu'Antares nous gâte :
-Assault of the killer bimbos
-Galactic gigolo
-????
-Creepozoïds

Je vais pas en dire grand chose, si ce n'est que les BA sont encore plus hallucinantes que les titres. Le genre de films qui a le même effet qu'un coup de poing sur le crâne.
Mais celui qui me tente le plus, c'est le troisième film, qui n'est même pas nommé ! On sait juste que le héros s'appelle Waldo Ward, mais on n'a ni titre, ni réalisateur, ni noms d'acteurs, ...
J'ai cherché sur IMDb "Urban classics", qui est le texte qui apparaît rapidement à la fin de la BA. Aucun film ne s'appelle ainsi, mais c'est le nom d'un distributeur... qui n'a que 6 films dans son répertoire, et qui sont en fait tous ceux dont les BA sont présentes sur la VHS de Cemetery high !
Le film mystère s'appelle en fait The occultist, et le comble c'est que c'est sa cover qui est utilisée pour la VHS française de Cemetery high !
Et en VO, le héros s'appelle Waldo Warren, voilà pourquoi j'ai eu du mal à trouver...

EDIT 6/07/2016 :
Voici les bandes-annonces uploadées séparément, pour celles qui n'étaient pas déjà dispo en VF sur Youtube :






Bon sinon on m'a fait découvrir ceci (coucou Philippe !), une présentation d'un film édité par Proserpine :


Je vais peut-être chercher à récupérer des VHS de cet éditeur, si je peux tomber sur de telles pépites.

lundi 21 décembre 2015

Bandes-annonces #28 : VHS de Cemetery high

Cemetery high est un film dont on m'a passé la VHS il y a des années, mais que je n'ai pas encore regardé à ce jour, alors qu'il est intriguant pour de nombreuses raisons. Notamment le fait que le réalisateur ait mis 1 et en ait écrit une critique sur IMDb.

Je n'avais donc jamais regardé les bandes-annonces présentes sur la cassette jusqu'à aujourd'hui, alors qu'il y a du très bon :
-Slave girls from beyond infinity (ou Les captives de l'espace) "une super-production avec une sélection de filles superbes". L'histoire d'esclaves qui se retournent contre les mâles qui les dominent ; une oeuvre féministe, assurément.
-Sorority babes in the slimeball bowl-o-rama (ou Soeurs froides en VF), une série B plutôt réputée je crois, sûrement en raison de son titre à rallonge, parce qu'autrement ça a l'air pourri. Mais on y retrouve trois grandes scream queens : Linnea Quigley, Michelle Bauer, et Brinke Stevens.
Ce qui est bizarre dans cette BA, c'est que la voix-off soit en français, alors que les extraits sont en VO non sous-titrée.

EDIT 6/07/2016 :
Les deux vidéos publiées séparément :


dimanche 13 décembre 2015

Bandes-annonces #27 : VHS de Vampyr (2)

J'avais déjà publié les bandes-annonces à la fin de la VHS de Vampyr / Nightlife, mais bizarrement j'avais omis celles qui se trouvaient en début !
Alors les voici :
-Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? Inutile de présenter ce film je pense...
-Pleine lune sur Parador, avec Raul Julia (qui a une faute à son nom dans la BA) et Richard Dreyfuss. Je ne connaissais pas, mais ça a l'air amusant ; un The dictator avant l'heure.
-Meurtres à Chinatown, qui est en fait une série annulée au bout de 5 épisodes, qui s'appelle Gideon Oliver. Ça a sûrement été remonté en film pour la sortie française.

EDIT 30/09/2016 :
Les bandes-annonces séparées :




vendredi 4 décembre 2015

Cassettes Mercenaires Episode 1 : Bikini boy

J'avais publié il y a quelques temps la bande-annonce présente au début de la VHS de Bikini boy, et j'avais dit que je reparlerais de ce film sur le blog.
Eh bien voilà, cette production Troma est à l'honneur dans la première vidéo des "Cassettes Mercenaires". Pour changer un peu des vidéos postées habituellement ici, j'ai voulu créer du contenu, d'où cette chronique. J'espère que ça vous plaira.
Je ne sais quand se fera le prochain épisode par contre, ne vous attendez pas ce qu'il y en ait à un rythme régulier !

lundi 30 novembre 2015

Achille Talon : Saison 1 Episode 24, Christophe Talon


C'est l'heure d'une nouvelle leçon d'histoire, avec Achille Talon. Dans cet épisode, on peut voir Christophe Colomb mis en déroute à la fin de son périple vers l'Amérique par un simple oursin. Et Talon inventer le popcorn.

La présentation au début de l'épisode est aussi une leçon, comme à chaque fois, dans l'art du jeu de mot ringard.

lundi 23 novembre 2015

Bandes-annonces #26 : Pour la peau d'une femme

Il y a quelques temps, je m'étais procuré la VHS de Bikini boy, au début de laquelle il y avait la bande-annonce de Vice academy 2. Cette fiction documentant le quotidien de policières infiltrées dans le milieu des strip-teaseuses avait l'air fort instructive, donc j'ai acheté ça aussi. Je m'attendais à trouver sur cette cassette la bande-annonce de Bikini boy, mais non, dommage.
Au lieu de ça, une seule bande-annonce, en fin de VHS, celle de Pour la peau d'une femme, ou Vengeance is mine. Étonnamment, Metropolitan a sorti un DVD en France.
Je vais pas mentir, la BA est terriblement molle.



J'en profite pour partager la vidéo d'un autre archéologue de la VHS, dont le projet de conservation des cartoons de notre enfance en VF (dans le cas présent, Freakazoid) est proche de celui qui a motivé la création de ce blog :

dimanche 8 novembre 2015

Bandes-annonces #25 : VHS de Le ruban rouge

Cette fois-ci, je vous propose les bandes-annonces de la VHS du Ruban rouge (aucun rapport avec le film d'Haneke, à ce que je sache), téléfilm de Charles Correll, et appelé Writer's block en VO.
"Quand le tueur de son imagination devient réel...", annonce le slogan. J'ai quand même du mal à avoir peur quand le tueur ressemble à Matt Hannon, le Samurai cop :
Concernant ce Michael Praed, qui aurait joué dans Robin des bois... il s'agit en fait d'une série TV méconnue, et non du film avec Kevin Costner.

Les bandes-annonces sur cette VHS sont plutôt savoureuses, bien nanardes :
-Face au crime, ou Love kills en VO (j'ai pu retrouver le titre en reconnaissant Virginia Madsen) qui, comme Le ruban rouge, est un téléfilm du genre thriller érotique, pour surfer sur la vague de Basic instinct. Le doublage et la voix-off sont hilarants, "L'amour fait mal !".
-Puppet master 3 : encore une production Charles Band ; je ne supporte pas ses films. J'avais regardé le début du premier Puppet master et j'avais pas pu tenir jusqu'à la fin, comme pour Ghoulies.
Remarquez que la voix-off est en désaccord avec le générique, concernant le titre français du film.
-Une sale arnaque (Blackmail en VO) : "Sexe ! Argent ! Chantage !" Déjà que le titre est ringard, la BA n'aide pas. Encore un sous-Basic instinct on dirait.
-Body parts, qui a l'air d'être le moins mauvais du lot. Mais l'histoire a déjà été vue ailleurs, celle de quelqu'un qui se fait greffer un membre d'un tueur... Même les Simpson l'ont fait.


mardi 3 novembre 2015

Bandes-annonces #24 : VHS de Private investigations

Cette semaine, voici les bandes-annonces de la VHS de Private investigations. "Encore plus vicieux et dangereux qu'un tueur : un flic corrompu", nous prévient le verso de la jaquette.
Il s'agit du premier, et un des rares, long-métrage de Nigel Dick, qui a par la suite essentiellement réalisé des clips ou des vidéos de concert, notamment pour Alice Cooper, Nickelback, Oasis, Guns'n'roses, ...

Parmi les bandes-annonces, il y a :
-Le visiteur (The caller), avec Malcolm McDowell... qui a depuis joué dans Les visiteurs en Amérique ; un hasard ? Oui.
La BA est très mal montée, c'est un assemblage hasardeux de moments qui n'ont aucun rapport entre eux. On voit aussi bien les deux personnages principaux s'affronter que se déshabiller mutuellement, lors d'un montage alterné.
A noter que le titre n'est jamais affiché, il faut le deviner à l'intonation du narrateur, sur la fin.
-Burning secret ; ça a déjà pas l'air terrible, mais en plus seules les paroles du narrateur sont sous-titrées, ce qui a dû rebuter encore plus les personnes ne comprenant pas l'anglais.

EDIT 4/09/2016 :
La bande-annonce de Le visiteur séparément :

mardi 27 octobre 2015

Bandes-annonces #23 : VHS de Frayeurs / Fair game

Voici les bandes-annonces du début de la VHS de Frayeurs, non pas le film de Lucio Fulci mais un autre dont le titre en VO est Fair game. A ne pas confondre non plus avec le film mettant en scène William Baldwin et Cindy Crawford ! Etrangement, le film est uniquement référence sous le titre Desolation angels sur IMDb.
Je tiens à porter votre attention sur le slogan : "Ca commence comme un jeu, ça finit comme la mort".
Oui, ça ne veut rien dire.

Pour une fois, rien de nanar dans les BA présentées, au contraire, que du très bon :
-Street trash de Jim Muro, œuvre culte du cinéma trash. "Trash" dans tous les sens du terme : c'est gore, c'est crasseux, et on est littéralement parmi les ordures puisque les héros sont des clochards. J'aimerais voir plus d’œuvres comme ça, qui n'ont pas peur de plonger dans la saleté, tout en ayant un aspect fun.
-Phenomena, classique de Dario Argento.
En fait, ça m'a donné envie de revoir ces deux films.


dimanche 18 octobre 2015

Bandes-annonces #22 : VHS de Time trax (2)

Sur la VHS de Time trax, il y avait des BA en début et en fin de bande. Apparemment, ils ont gardé les moins attrayantes pour la fin.
Il y a :
-Le persécuteur (Citizen Cohn en VO), un téléfilm où James Woods est doublé par Michel Papinesci, la voix française de Robin Williams, et ça fait bizarre.
Woods incarne Roy Marcus Cohn, "patriote, traître, ami, ... manstrr !".
-Contamination mortelle (Condition : critical), où là on vire un peu dans le nanar. "Elle cherche un remède... mais elle va trouver un assassin !".

EDIT 31/08/2016 :
Les bandes-annonces séparées :


dimanche 11 octobre 2015

Bandes-annonces #21 : VHS de Time trax

Bien que rien ne l'indique sur la VHS française, Time trax n'est pas un film mais une série TV, et c'est vraisemblablement le pilote qui se trouve sur cette cassette.
Puisque c'est distribué par Warner bros, les films présentés en début de VHS sont plutôt haut de gamme :
-Les aventures d'un homme invisible, un film de John Carpenter un peu moins connu que les autres mais très bon.
-Doc Hollywood, une comédie que je ne connaissais pas mais dans lequel figurent Michael J. Fox et Woody Harrelson.
-Batman le défi.

EDIT 22/08/2016 :
Les bandes-annonces séparées, sauf celle de Batman le défi, déjà mise sur Youtube par Warner bros :


vendredi 2 octobre 2015

Bandes-annonces #20 : Vice academy 2

Hier soir, j'ai vu Bikini boy, un film découvert par le biais d'un extrait complètement dingue lors de la dernière Nuit excentrique, et dont je devrais reparler prochainement sur le blog, si tout se passe bien.
Je vous mets juste un extrait du synopsis au verso de la jaquette :

Au début de la cassette, une unique bande-annonce, celle de Vice academy 2. L'éditeur, Kara films, n'a pas sorti le premier Vice academy en France, je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de n'éditer que la suite. Peut-être le 2 est-il supérieur au 1, comme pour Mad Max ? En tout cas ça a l'air d'être un film hautement instructif, inutile de dire que je me suis déjà arrangé pour me procurer cette cassette.
Les deux actrices principales sont Linnea Quigley et Ginger Lynn Allen, l'une est connue pour sa scène emblématique dans Le retour des morts-vivants, la seconde est simplement une actrice porno (au visage aujourd'hui bouffi par la chirurgie esthétique).


mardi 22 septembre 2015

Bandes-annonces #19 : Meurtre dans l'objectif

Meurtre dans l'objectif, ou Terminal exposure en VO est un film de Nico Mastorakis, sorti en 1987. Tout sur la VHS française semble indiquer que c'est un polar, mais il s'agirait en fait d'une comédie, les personnages principaux, Lenny et Bruce, ayant même été nommés en référence à un comédien de stand-up.
Il y a tout de même dans le casting John Vernon (le maire dans Dirty Harry), et Joe Estevez, le frère cadet de Martin Sheen, qui semble n'avoir joué à ce jour que dans des séries B ou Z (on le verra prochainement dans la suite de Samurai cop !)
Les plus érudits auront aussi remarqué, dans le slogan "On ne badine pas avec le meurtre", une référence (que je ne saurais justifier) à la fameuse pièce d'Alfred de Musset !

Voici le résumé au verso de la cassette :
C'est assez intriguant, surtout cette histoire de tueuse avec un tatouage sur la fesse gauche... mais je ne pense pas que ça suffise à me donner envie de voir le film.

Les bandes-annonces présentes au début de la VHS sont les suivantes :
-American warrior 2, avec Michael Dudikoff, le héros de... American warrior 1. Le nom de l'acteur ne vous dit peut-être rien, mais il a eu un relatif succès dans les 80's, il a aussi été le héros de la saga des American ninja.
-Paiement cash, avec Roy Scheider (Les dents de la mer, French connection). Et ce héros, "c'est pas un tocard" ! Encore une fois, un film qui n'est peut-être pas si mal, mais rendu risible par sa BA française.

EDIT 19/08/2016 :
Les bandes-annonces séparées :


jeudi 17 septembre 2015

Achille Talon : Saison 2 Episode 13, Achillo Picasso

Ça doit être la première fois que je poste ma vidéo aussi tard, mais j'ai cru pendant un moment que mon appareil de transfert de VHS ne marchait plus...

Cela faisait un moment que je n'en avais pas mis en ligne, voici un autre épisode d'Achille Talon. Cette fois-ci, le héros se retrouve dans la peau de Pablo Picasso. Je recommande de regarder ça à tout étudiant en histoire de l'art, plutôt que d'aller en cours.
Le seule problème dans la représentation du peintre dans cet épisode, c'est son accent : on dirait un accent italien, alors que Picasso était espagnol...

La série est française, mais bizarrement, on retrouve tous les clichés habituels sur la France. C'est peut-être juste pour faire de l'humour facile. Comme lorsque, tout au long de l'épisode, les personnages se trompent sur le nom de l'acheteur. Ou comme lorsque, tout au long de la série, on fait des blagues sur la corpulence de Talon et son obsession pour la bouffe.

Ah et sinon, je me fais pour la première fois la remarque que Talon ressemble au virus du sida, quand il a son costume de soleil, dans le générique de début.

mardi 8 septembre 2015

Bandes-annonces #18 : Wedlock

J'ai été tellement pris ce week-end par le jeu-vidéo Mad Max sorti la semaine dernière que j'en ai oublié de poster une vidéo.
J'ai fouillé dans mes VHS, j'ai regardé entre autres celle de Silencers... pour me rendre compte que c'était Couvre-feu, un film avec Denzel Washington à la place ! Un film mainstream au lieu d'un nanar potentiel, c'est scandaleux...

Finalement j'ai trouvé quelques bandes-annonces au début de la VHS de Wedlock, de la SF avec Rutger Haueur. L'éditeur est 20th century fox, donc il n'y a rien de bien nanar parmi les BA : Hot shots, Une lueur dans la nuit, Grand canyon, et Mon cousin Vinny.
Ironiquement, alors que le premier et le dernier film sont des comédies, leurs bandes-annonces m'ont  moins amusé que les autres, que la VF et le texte en voix-off rendent ridiculement clichés.

A part ça, remarquez comme le format 4/3 laisse voir le haut d'un matelas sur lequel atterrit Lloyd Bridges, lorsqu'il tombe de son avion.

EDIT 15/08/2016 :
Les bandes-annonces séparées :







dimanche 30 août 2015

Warner studio infos 2

J'avais posté il y a 2 semaines le début d'un épisode de l'émission Warner studio infos, voici la suite, comprenant un autre dessin-animé des Tiny toons, nommé O'Plucky l'irlandais, ou en anglais Pluck of the irish.
Concernant Warner studio infos... c'est assez captivant, car on se demande, ébahi, s'il va y avoir rien qu'une seule blague drôle à un moment.
Mais non, tout est affligeant.

EDIT : Allez savoir pourquoi, Dailymotion et Youtube ont supprimé cette vidéo, j'ai dû l'héberger ailleurs...

lundi 24 août 2015

SOS fantômes : Saison 2 Episode 3

Voici un autre épisode du dessin-animé SOS fantômes, intitulé "Ragnarok and roll". Je ne sais pas trop pourquoi, à part pour le jeu de mot, parce qu'il n'y a pas de rock'n'roll dans l'histoire.
L'ambiance est très différente par rapport aux autres épisodes, elle est inquiétante, assez grave. Le méchant cette fois-ci n'est pas un fantôme mais un homme meurtri qui cherche à se venger de l'humanité. Le changement de ton aurait pu être agréable, mais forcément, comme c'est un dessin-animé pour enfants, même les moments censés être sérieux sont ponctués de blagues au ras des pâquerettes. Dommage.
Et au final, quand on découvre que le personnage veut détruire le monde car il a eu le cœur brisé... ça semble un peu excessif.
Il y a même une morale cucul à la fin, délivrée par un ersatz d'Igor.


dimanche 16 août 2015

Warner studio infos 1

Quelqu'un se souvient de Warner studio infos ? Non ? Vraiment ? Eh bien, moi non plus. Je n'avais absolument aucun souvenir de cette émission avant de retomber dessus sur une VHS. J'ai ensuite fait des recherches sur internet, en tapant le nom de l'émission, puis le nom de l'émission ainsi que celle de la présentatrice, et je n'ai rien trouvé ! Comme si ça n'avait jamais existé. Je ne sais même pas sur quelle chaîne c'était diffusé. 
Warner studio infos est une parodie de JT, avec une enfant comme speakerine, qui sert à présenter de façon originale une série de cartoons. C'est sympa comme concept... mais quand on voit le résultat, ça fait mal. C'en est gênant, tant ce n'est pas drôle.
Ils ont essayé notamment d'intégrer des extraits de cartoon pour interagir avec la présentatrice, mais c'est un fail aussi.
 
Bon, en tout cas il y a les Tiny toons juste après.
Il s'agit de la première portion de l'épisode 52 de la saison 1, nommé The return of the ACME acres zone. L'histoire est une parodie très étrange de Blade runner, intitulée Real kids don't eat broccoli.
Il faut l'avouer, c'est pas très drôle non plus...

mardi 11 août 2015

Bandes-annonces #17 : VHS de Future cop

J'avais déjà parlé de Charles Band et de l'aversion que j'ai pour lui et ses films dans mon article sur Ghoulies, et la présence de son nom sur la jaquette de Future cop (Trancers en VO) avait suffi à me dissuader de regarder ce film... mais pour avoir vu vite fait le début, je dois dire que sa vision du futur purement 80's, tout en éclairages bleus et roses, avec des FX bien kitschs, m'a un peu tenté.
Trancers a même été adapté en comics, et a eu 5 suites... mais ça ne veut pas dire grand chose, Charles Band a toujours pondu une floppée de suites pour ses films, peu importe leur nullité.

La VHS française est distribuée par Vestron, une société légendaire considérée comme un pionner du marché de la vidéo (aujourd'hui, on peut encore acheter des t-shirts Vestron, preuve de la popularité de la firme).
Au début de la cassette, on nous présente deux films, pas forcément mauvais, mais auxquels les bandes-annonces donnent un air de nanar : Runaway train et The Berlin affair. J'aime comme, pour ce dernier, le titre est prononcé plusieurs fois, et comme on nous précise que c'est un "très grand film". On ne voit plus ce genre de tactiques commerciales bidons de nos jours...

Et décidément, après Portier de nuit, force est de constater que Liliana Cavani fait une fixation sur les nazis !

EDIT 14/08/2016 :
Les bandes-annonces séparément :


mardi 4 août 2015

Bandes-annonces #16 : VHS de Evil dead 2

Evil dead 2 est un classique qui n'a pas besoin d'être présenté, donc je ne vais pas m'attarder là-dessus. Comme pour les autres films de la trilogie, celui-ci a connu plusieurs éditions en VHS, dont une dans la collection "Les plus grands frissons" de Fox vidéo.
C'est d'ailleurs une vidéo promo pour les collection "Les plus grands..." qu'on trouve au début de la cassette : Les plus grands films, les plus grandes stars, les plus grandes aventures, les plus grand frissons, et les plus grands documents.

L'intérêt de cette vidéo promo réside plus dans l'observation du design de l'époque que dans les aperçus des films présentés, puisqu'il s'agit uniquement de courts extraits.
Par contre, j'ai tout de même appris l'existence d'une série animée sur les Ewoks de Star wars !

mardi 28 juillet 2015

Bandes-annonces #15 : VHS de La nuit de la comète

La vidéo de cette semaine est issue de la VHS de La nuit de la comète, un film de zombies que j'avais vu il y a des années, pas terrible d'après mes souvenirs.
Mais attention, cette cassette fait partie de la collection "Première vision" ! Ooooh, mais c'est quoi, "Première vision" ?
C'est « Une collection de titres récents INÉDITS EN FRANCE et réservés à la vidéo » ! Formulé ainsi, on dirait qu'on a droit à une faveur, mais ça veut surtout dire qu'il s'agit des films pas assez bons pour sortir au cinéma, et qui se retrouvent sur VHS à la place.

Il y a quatre bandes-annonces au début de la cassette, enfin... plus ou moins. Pour 3 d'entre elles, il s'agit plus d'un assemblage interminable de scènes sans rapport les unes avec les autres.
-Le premier film présenté est Turk 182 de Bob Clark (Black christmas, Le mort-vivant). On n'y comprend pas grand chose, à cet enchaînement d'extraits. Pourquoi Turk 182 ?
-Ensuite, Mischief, teen-movie se déroulant dans les 50's. On se fait une meilleure idée du film, même si les scènes ont encore moins de rapport entre elles.
-9 semaines et demi, là on dirait un mélange entre une bande-annonce existante et des extraits. Le montage est encore catastrophique.
-Par contre, on a enfin une vraie bande-annonce pour Commando, ce chef-d’œuvre du film d'action décérébré. La VF est géniale, c'est tout ce que j'ai à dire. (à noter que certaines répliques diffèrent, entre cette BA et le doublage du film)

EDIT 11/08/2016 : Voici-les deux premières bandes-annonces séparément ; les deux autres sont déjà disponibles en VF sur Youtube.


samedi 18 juillet 2015

Bandes-annonces #14 : VHS de Ghoulies 2

J'avais mis une vidéo issue de la cassette de Ghoulies 1 la dernière fois, cette fois c'est le 2. Je ne possède pas la VHS du 3 par contre, et bizarrement c'est celle qui se vend le plus cher sur internet : 15€ pour celle-ci, et 1€50 pour les deux autres.
Comme vous pouvez le voir sur la jaquette, pour le second film, il y a deux ghoulies qui sortent des toilettes, ils ont de la suite dans les idées !
Les trois films ont été édités dans la même collection, la "Frayeurs collection" de Delta vidéo, dont je vous mets la liste des titres ci-dessous ; il y a aussi bien des navets que de très bons films.
(cliquez pour agrandir l'image)

Et donc, comme c'est la même collection, vous allez retrouver dans la vidéo ci-dessous la même pub pour Mad movies que la dernière fois. Il y a aussi à nouveau la bande-annonce de Ghoulies III, mais, inexplicablement, en VO non sous-titrée cette fois-ci. Je me demande si ce n'est pas dû à une erreur de l'éditeur, c'est très étrange...
A noter que la BA se termine par le slogan "they put the animal back in the house", une allusion à Animal house, une référence du teen movie aux USA.
Mais il y a de l'inédit aussi : la bande-annonce d'Hurlements V (ou "Houlingue 5" à en croire la voix-off). Le premier épisode de la saga avait été réalisé par Joe Dante, c'était un film d'horreur correct, mais là on a droit à une pure série Z. Dommage, car le pitch était intéressant, se rapprochant du jeu du loup-garou justement : 10 personnes sont réunies dans un château et se font tuer par un loup-garou, dont le spectateur ignore également l'identité.
Je viens de découvrir qu'en tout il y a eu 7 suites, toutes mauvaises, il faut croire.

EDIT 8/08/2016 : La bande-annonce de Hurlements V séparément :


Je vous mets aussi la bande-annonce du huitième Howling, parce que c'est assez fou, ça aurait pu s'appeler "Emo, le film" :

lundi 13 juillet 2015

Bandes-annonces #13 : VHS de Ghoulies

J'avais vu le premier Ghoulies il y a des années, en VHS, et comme tous les films de Charles Band que j'ai vu à ce jour, c'était vraiment de la merde.
Avec sa compagnie Full Moon, Band est un producteur/réalisateur qui a été prolifique à l'époque de la VHS, sortant des séries B avec un concept, un titre, ou un visuel attrayant... alors que le contenu était loin d'être à la hauteur. Aujourd'hui, il fait pareil, mais en direct-to-DVD ; il est notamment responsable (devrais-je dire "coupable" ?) d'Evil bong, une vraie purge.
Et pour Ghoulies justement, j'avais longtemps été captivé par cette affiche plutôt fun, avec ce monstre qui sort de la cuvette des toilettes. C'était prometteur, et au final, je me suis retrouvé avec un film très ennuyeux, où on ne retrouve l'image de l'affiche que dans un plan qui ne doit pas durer plus de 10 secondes.
Ma théorie c'est que l'idée de l'affiche n'est venue qu'après le film terminé, ils y ont mis le plan le plus amusant, et ça s'est avéré avoir suffisamment marché pour qu'ils reprennent la même idée sur les posters de deux suites ! Oui, deux suites, où, à en croire les BA, les WC ont pris une place plus importante, probablement pour que le spectateur se sente moins arnaqué.

Au début de la VHS, il y a une pub vraiment sympa pour le magazine Mad movies.
Et ensuite, deux bandes-annonces, celles de Ghoulies II et III.
Ce qui est assez horrible, c'est que je me doute bien que ces deux suites sont aussi mauvaises que le premier film, mais les bandes-annonces sont tellement débiles qu'elles donnent presque envie.
Mais je dois résister !

EDIT 7/08/2016 :
Les bandes-annonces séparément :


mercredi 8 juillet 2015

Bandes-annonces #12 : VHS de Témoin muet

La semaine dernière, j'évoquais une VHS que j'avais récupéré, celle de Témoin muet, à la fin de laquelle j'avais trouvé une bande-annonce.
Et bien il y en a 3 autres au début de la vidéo, si c'est pas beau ça !

Au programme :
- Excès de confiance, avec Antonio Banderas et Rebecca De Mornay. Le film est peut-être un bon thriller, en tout cas le concept est intéressant, mais la bande-annonce est plutôt risible. Le titre VO aussi est amusant : Never talk to strangers, on dirait un film de prévention destiné aux enfants.
- Dracula, mort et heureux de l'être, le tout dernier film de Mel Brooks. Une comédie correcte d'après mes souvenirs. Ils ne se sont pas foulés pour la BA, il s'agit d'un simple extrait. Quant au slogan, je ne sais pas si c'est complètement débile ou si c'est du génie. On va dire qu'ils se sont creusés la tête pour faire un jeu de mot douteux.
- Raison et sentiments, rien de bien fun là-dedans. Une bande-annonce assez banale de film romantique, adapté de Jane Austen.

EDIT 5/08/2016:
Voici les bandes-annonces séparément :





mardi 30 juin 2015

Bandes-annonces #11 : Il était une fois

Il y a une ou deux semaines, je rentrais du boulot vers 7h du matin, quand j'ai aperçu trois VHS posées sur le couvercle d'une poubelle (pas à l'intérieur, mais dessus, donc ça va). Il s'agissait de Rencontre avec Joe Black, Mr Bean le film et Témoin muet. Évidemment, je n'ai gardé que le dernier, le seul film de genre dans le lot.
Je ne l'ai toujours pas regardé, mais il semblerait que ce soit un bon thriller. L'intrigue concerne une femme muette qui est témoin d'un meurtre, sur un plateau de cinéma.

Étant donné que la VHS n'était pas totalement rembobinée, il était plus simple pour moi d'aller à la fin de la bande, où j'ai trouvé la vidéo qui suit. J'ai cru qu'il s'agissait d'un dessin-animé, en fait ce n'est pas très clair mais il s'agit d'une bande-annonce pour la série Il était une fois, diffusée sur France 2 à partir de 1996 à en croire ce site :
http://www.planete-jeunesse.com/fiche-1486-il-etait-une-fois-1995.html
Le concept est intéressant, 26 contes revisités par des auteurs de BD comme Moebius, Druillet ou Cabu, mais la bande-annonce ne vend pas bien son produit...

La série est sortie en DVD en 2007, mais avec un titre aussi générique que "Il était une fois", il est difficile de trouver des infos aussi bien sur la série que son édition DVD.


dimanche 21 juin 2015

Interview de Ben Hollis, créateur de "Rent-a-friend"

Je parlais mardi dernier du Found footage festival, et notamment de ses vidéos les plus connues, parmi lesquelles il y a Rent-a-friend. Nick Prueher et Joe Pickett avaient passé quelques extraits dans leur show de cette VHS où un dénommé Sam s'adresse au spectateur, discutant avec lui comme s'il s'agissait d'un ami. Mais le duo du FFF a ensuite sorti en DVD ce programme entier, qui dure 42mn en tout.
On peut le commander sur le lien suivant : http://store.foundfootagefest.com/collections/dvds/products/rent-a-friend

Voici deux extraits, dont un diffusé dans l'émission de David Letterman :



J'ai acheté ce DVD, étant surtout curieux de voir l'interview de Sam, ou plutôt Ben Hollis, tel qu'il s'appelle réellement. Et bien que ce bonus ait répondu à mes questions les plus importantes par rapport à Rent-a-friend, beaucoup d'autres persistaient ! De manière générale, je regrette que les interviews de Pickett et Prueher ne soient pas plus poussées ; la déception avait été énorme avec l'interview de Frank Pacholski (le type qui danse en slip en se versant de la nourriture sur le corps), pour laquelle le duo s'était déplacé, et qui ne durait que quelques instants.
Pour en savoir plus, j'ai donc contacté directement Ben Hollis par mail, qui a eu l'amabilité de répondre à mes questions ; merci à lui !

Voilà l'interview, en anglais :

Can you tell me more about yourself ? When did you decide to become an actor, and what was your formation ? What were your works previous to Rent-a-friend ?

I always wanted to be a star in some kind of show business endeavor. First it was wanting to be a rock star, to be chased down the street by screaming girls, you know, like the Beatles.  Later I enjoyed comedy stars on TV: Johnny Carson, Dean Martin. I thought it would be cool to host my own talk show. In high school I lead a loosely organized group of kids to create comedy sketches and performance pieces, both on stage and wherever we wanted to spring them.  In the hall ways, cafeteria, wherever.  This was early, before Saturday Night Live. We called ourselves "The Help Mes".


Before RAF I had done stand up comedy, improv comedy and fronted a rock and roll band that did comedy too. We were called The Dogmatics. I didn't do much "acting" though I did appear in a play or two and in commercials. 


Ben dans Wild Chicago
I saw that you made a show called Wild Chicago in 1988, can you tell me more about it ? How did you come to create and host it ? Did you work on other shows after that ? 

You can learn about WC here:  http://articles.chicagotribune.com/2013-11-11/features/ct-talk-brotman-wildchicago-1111-20131111_1_ben-hollis-wild-chicago-illinois-road-trip

Here's more from my campaign on Indigogo to make a DVD of Wild Chicago stuff :

I’m betting many of you already know about this trailblazing series that debuted on a cold Friday night at 10:30, January 6, 1989,  WTTW, Channel 11.  I hope you’ll write about the show’s impact on you in the comments below.

For those of you who aren’t familiar, Wild Chicago, was a half-hour journey into the “urban jungle“, away from Michigan Avenue, away from Lincoln Park, away from the Gold Coast…and into the natural habitat of this city’s vibrant, sometimes dicey neighborhoods, where I showed you surprising people, places and things you might want to check out for yourself.  (If you were brave enough, in some cases!)

Wild Chicago celebrated a city that was authentic, funny and utterly real.  We loved giving TV time to people who otherwise would never have appeared on the air.  We took you to their quirky basement museums and crazy, chaotic stores.  We let them demonstrate their unique exercise regimens in their shag-carpeted living rooms.  We toured their used auto part junkyards.  We let them express their mad passion for what they did – and you loved it!

Wild Chicago won dozens of Emmys. Critics raved.  Ratings grew week by week.  It touched a nerve (funny bone?) and fans told us the show captured for them something raw, something true about the city unlike anything else they’d seen on TV.  And it made them laugh their asses off.

I did other shows after WC. Ben Loves Chicago and Ben Around Town.  Same kind of idea, running around town showing you cool stuff. I returned to WTTW in 2006 to host and produce a show called Wild Chicago's Illinois Road Trip where we bopped around The Land of Lincoln showing you more interesting and odd places and people.

WC came out of RAF actually.  I was trying to get a job in LA as an advertising copy writer and in my presentation I always showed a clip from Rent a Friend, just to illustrate how creative I could be.  Nothing came of my efforts but I did have a meeting with a VP of Production at Paramount Pictures, Bill Horberg, who said I should show RAF to a friend of his, John Davies.  But Davies was not in LA, he was in Chicago, at WTTW.  So I went back to Chicago, showed him RAF and he said he liked what he saw of my on-camera skills, and asked if I'd be interested in doing a show together.  I dropped the FA plan like a hot potato and jumped on this new opportunity.  This was in July of 1987.  We worked together, making demos and pilots and finally got a deal to make 13 shows. We premiered WC on January 6, 1989.

I've been awarded 8 Emmy Awards for my efforts, thank you, God!


Jaquette du DVD
How did you get the idea for Rent-a-friend ?

I was working as the creative director of a company that made business videos. We called them "industrials."  My boss, Charles Harper, suggested we go to lunch and brainstorm about how to use some remaining money in our accounts to produce a video that would demonstrate our capabilities of thinking "outside the box."  I suggested we do a video where there's a guy who just sits there and asks you about yourself and tells you about himself and shows pictures of his family and all.  I could play the guy.  We could call it "Rent a Friend."  Charles loved the idea and bang, just like that, he said let's do it!  The idea may have come because I had been researching the home video market and seeing all the different topics people were making videos on.  This was in late 1986.  The idea just floated into my head, really.  So I know it came from The Muse.


Can you tell me more about the shooting of the video ? Was it done in one take, or did you try several times ?

The video was shot in one take.  Forty two minutes.  We did run through it 4 times and then chose the best take.  We added a few cutaways in editing. We were insistent about this:  No extensive cutting or taking scenes from other takes and putting them together.  The audience never would have known, of course, or cared, but we were young and idealistic.  We wanted that purity of one continuous take.  I think we made the right decision.


La VHS originale
Did you shoot the video first and then found a distributor, or was it the other way around ?

There was no plan for distribution, really.  That's where we failed.  Because we did pay a publicist to promote it and get press.  Once the press started picking up on it, we were deluged with requests.  But other than a 1-800 phone number (which news stories would not publish) the public had no way of knowing how to get a copy.   And we were on CNN, People Magazine, Rolling Stone, The Enquirer, Oprah, everywhere!  Today you can get it via the Found Footage Festival.


How much of the video was improvised ? I guess it must have been difficult for you to interact with someone who wasn't really there ; did you train in any way before shooting the video ?

I had an outline for the taping and I rehearsed with a camera prior to the shoot.  But there was no script.  I was drawing from my own life so I knew the material. Was it difficult to interact with someone who wasn't really there?  Not at all.  I discovered I have a natural gift for speaking to the camera.  I also felt like I was truly connecting with someone, truly interested in whomever was watching.  It was very fulfilling to do, to tell my story in that way.  I also hired a very talented coach, Steven Ivcich, who had been an acting teacher of mine.  He helped me a lot.


Ben et son chat

When you show us a video-tape of your cat and you interact with him, it looks like a "mise en abyme" of what you're trying to do with the audience, was is intentional ?

I wasn't consciously employing "mise en abyme" but I was surely toying with the medium. Same way with the phone ringing and I hang up, and at the end, taking maybe the first ever recorded on video "selfie." Actually showing the video of my cat gave me a chance to take a little break.


In the video, you also introduced your stuffed dog Pluto, do you still have him ?

Yes, Pluto is still with me, though in a plastic bag, in the closet.  He's a little worse for wear, you might say. But thanks for asking.
Ben en compagnie de Pluto

In some interviews, you talked about other ideas of videos of the same type, like "rent-a-mom", etc. Why weren't they made ?
And did you plan to make a sequel to Rent-a-friend, with your character of Sam ?

No other videos were made in the "series" because there was no money for them.  I did make one single audio tape, custom-made for a viewer who paid for it.  I recorded on the bus to work, and at the office.  No copy of it, unfortunately.


Ben avec Nick Prueher et Joe Pickett
How did you react when you learned that Joe Pickett and Nick Prueher from the Found footage festival discovered your video and were showing it to audiences ?
Have they ever invited you as a guest in any of their shows ?

I was utterly thrilled to be invited to be part of their show. I actually read about FFF in the newspaper and went to see a show.  I realized at once that they needed to see RAF, so I spoke to them after the show.  Joe and Nick expressed interest and asked me to send them a copy and I did.  That was it.  The next time they came to Chicago we shot a video interview with them and I was invited to appear at the live show.  That totally knocked me out.  The applause their crowd gave me was probably the greatest ovation I've ever received — and had nothing to do with my identity as a former TV host in Chicago.  I really felt this was a completely different audience and much younger than the people who remember me from Wild Chicago.


When Joe and Nick introduced Rent-a-friend in their show, they said they would like to reunite you and Nancy, your friend from high school (like they did for John and Johnny, a duo from some home shopping videos), so I was actually a bit disappointed that it didn't happen for the interview you did for the DVD.
Do you know if Nancy ever saw Rent-a-friend ? Do you have any news from her ?

I have had no contact with Nancy since RAF became part of FFF.  I actually thought it over, contacting Nancy, and decided it best to leave it alone.  I don't think my wife would have appreciated me trying to connect with her. 


In the interview on the DVD of Rent-a-friend, you said that you received letters from people after the release of your VHS, who really saw Sam as their friend. Did it also happen with the release of the DVD ? And has anyone ever sent you a videotape of them, like you suggested at the end of your video ?

I've never received a tape from anyone in response to that solicitation. 


And finally, can you tell me about what you do these days, what are your current projects ?

I'm preparing a solo show featuring stories and songs I've written, performed by me. Working title: "How The Beatles Nearly Ruined My Life and David Bowie Saved It."

mardi 16 juin 2015

The found footage festival

J'avais prévu, depuis le début du blog, de parler un jour du Found footage festival ; j'aime faire connaître des choses que j'affectionne, mais elles ne sont pas toutes en lien avec le contenu du blog, or c'est le cas pour le FFF, donc j'en profite. Pourquoi j'en parle maintenant ? Parce que cela a un rapport avec le contenu que je mettrai en ligne ce week-end.
Le FFF est un show créé en 2004 par Joe Pickett et Nick Prueher, qui présentent à leur public des vidéos qu'ils ont trouvées dans des cassettes récupérées un peu partout. Il peut aussi bien s'agir de films de familles que d'enregistrements TV ou de VHS qui ont été commercialisées.
Ils réunissent les meilleurs extraits de contenus complètement farfelus, certains carrément inimaginables. Par rapport à d'autres pays comme la France, aux Etats-Unis, le public étant plus large, il semble évident que l'apparition de la VHS a donné naissance à une gamme de vidéos encore plus variée, aux principes parfois hallucinants.
Ce qui alimente souvent le show, c'est le nombre infini de vidéos de fitness (certaines très insolites), de vidéos explicatives (sur des sujets aussi divers que le yo-yo ou l'usage de l'hypnose pour coucher avec une femme), ou de films institutionnels grotesques.
Pendant les vidéos, les deux présentateurs commentent ; on pourrait croire que c'est dérangeant, mais leurs remarques sont souvent drôles, et ça crée une ambiance conviviale.

Il y a eu, à ce jour, 7 DVD du Found footage festival commercialisés ; le premier ressemble à une captation improvisée (il manque les deux premières vidéos), mais c'est sûrement en grande partie grâce à ces DVD que Nick Prueher et Joe Pickett ont gagné en popularité.
Leur "tournée" s'est étendue en dehors des Etats-Unis, et il y a 3 ans, ils étaient même venus en France.
Au fil des années, on constate que le show intéresse plus de gens, le contenu se diversifie, et le duo invite même parfois des guests issus de leurs vidéos.
Effectivement, avec le temps, certains des contenus du show sont devenus cultes pour les fans. En fait, il y a qui deviennent juste instantanément cultes tant ils sont incroyables.
Parmi les plus mémorables, il y a l'émission de Frank Pacholski, un type qui danse devant des vieux en s'étalant de la nourriture sur le corps ; le télé-achat de John & Johnny, deux blagueurs qui ont l'air constamment sous coke ; Rent-a-friend, où un homme parle face caméra en faisant semblant d'être votre ami ; ou la vidéo démo de Rejuvenique, un accessoire de beauté qui a le look d'un masque de tueur en série.

Certaines de leur vidéos sont disponibles en ligne, en voici quelques unes :


Depuis peu, Prueher et Pickett ont également créé leur propre contenu, en faisant ce type de canular :

dimanche 14 juin 2015

Bandes-annonces #10 : VHS de Miami connection

"Bienvenue à Miami, la ville la plus dangereuse du monde"
Je suis ravi d'avoir fait tout récemment l'acquisition de la VHS de Miami connection, car ça me donne non seulement de belles bandes-annonces à mettre en ligne, mais également l'occasion de parler de ce film unique.
J'ai remarqué depuis quelques temps qu'il y a trois nanars des 80's que les américains citent souvent en même temps, comme s'il s'agissait de leurs classiques dans ce domaine : Samurai cop, Ultime combat, et Miami connection. Trois long-métrages qui ont été exhumés et ont depuis atteint un statut de films cultes outre-Atlantique. Et si en France, Samurai cop et Ultime combat avaient déjà une belle réputation, Miami connection était passé un peu plus inaperçu.
C'est le seul des trois que je n'avais pas encore vu, et aussi le seul à ne pas être trouvable en VF sur internet (principale raison de mon achat de la VHS, puisque j'avais dû me rabattre sur la VO).
Voici le résumé de la cassette :
 

Mais pour ma part, je résumerais Miami connection en disant que c'est l'équivalent non-parodique de Kung fury. Il s'agit d'une œuvre hybride, qui concentre un peu tout ce qui fait le kitsch des années 80 : il y a des coupes ringards, des ninjas (à moto), des guerres de gangs, et du rock ! Les héros sont des champions de taekwondo qui ont un groupe nommé "Dragon sound", et ils affrontent des dealers de drogue et des ninjas !
Et les chansons sont géniales, un pur régal pour quiconque adore le pop-rock des 80's (comme moi, donc).
Voici donc les deux chansons phares du film, que j'ai écoutées en boucle :


Friends through eternity, loyalty, honesty ! We'll stick together through thick or thin !
Par ailleurs, cette chanson a depuis été réutilisée pour le générique de fin du jeu Far cry 3 : blood dragon et dans le film Ping pong summer !

Pour info, Samurai cop 2 est en post-production, la suite d'Ultime combat est déjà sortie, et à la fois Samurai cop et Miami connection sont sortis en blu-ray.
Pour en finir avec le film, voici une interview du producteur qui, étonnamment, fait assez chaud au cœur :


Alors concernant les bandes-annonces sur la VHS française, il n'y a que du bon ; c'est vraiment génial quand, sur la cassette d'un nanar, on trouve la présentation d'autres films de même envergure :

-Fatal pulse, que le narrateur essaye de mettre en lien à du De Palma... moi je vois pas trop le rapport (à part pour tous ces plans de boobs).
-The killing game, alors là c'est le chaos complet, c'est juste un assemblage de scènes qui n'ont aucun rapport entre elles, sur une musique endiablée. On retiendra le "Regarde-moi bien, mon salaud. Je vais t'foutre dans la merde !".
Le film le plus connu dans la filmo de Joseph Merhi, le réalisateur, est Mon voisin le tueur 2, dont il est co-producteur.
-Fire fight, c'est un film post-apocalyptique, mais dans la campagne américaine. C'est à dire qu'au lieu du désert d'un Mad Max, on a de l'herbe et des arbres partout, ce qui le fait quand même moins.
Le réalisateur, Scott Pfeiffer, continue à faire de la série B encore aujourd'hui, en tant que producteur. On lui doit la trilogie Scarecrow et Frogtown 2.
-Mayhem, également de Joseph Merhi. Alors là c'est génial, c'est littéralement 5mn de bande-annonce qui spoile tout le film, et alterne entre scènes d'action et discussions entre potes sur leurs problèmes amoureux. "Elles sont toutes les mêmes, mon vieux Ziggy" - "Misty n'a pas foutu le camp d'elle-même, on l'a kidnappée !".

EDIT 4/08/2016 :
Voici les 4 bandes-annonces séparément.






mardi 9 juin 2015

Les aventures de Félix le chat : "Le cochon tirelire"

Voici un autre épisode de Félix le chat, intitulé "Le cochon tirelire" / "Felix breaks the bank". On retrouve des éléments des cartoons rétros, mais cette fois je trouve qu'il se passe trop n'importe quoi, sous prétexte que l'on assiste à un rêve du héros. On ne se contente pas de détourner les règles de la logique et de la physique, ça manque simplement de sens.




A part ça, j'en profite pour reparler de deux créatures anthropomorphes qui me sont chères : Sam et Max. A défaut d'avoir trouvé d'autres épisodes en VF parmi mes VHS, je vous conseille de lire le recueil réunissant les comics créés par Steve Purcell, tout récemment édité en France par Onapratut.
Si vous aimez le dessin-animé et les jeux-vidéo, vous trouverez votre bonheur là-dedans : c'est exactement le même type d'humour absurde.
De plus, l'édition américaine de l'album est épuisée, et se trouve seulement à partir d'une centaine de dollars sur eBay !

mardi 2 juin 2015

SOS fantômes : Saison 2 Episode 16

On continue cette semaine avec les cartoons, avec un autre épisode de la série animée SOS fantômes : "Le pilier de New York" / "Beneath these streets".
Ma VHS était encore sous cellophane, donc je l'ai déballée pour pouvoir mettre la vidéo en ligne.
Dans cet épisode, vous aurez la chance de voir Janine qui claque les fesses de Peter Venkman, et Ray qui découvre "le pilier de New York", sorte de phallus gigantesque qui est "lubrifié" (sic) par une graisse orange, et sans lequel la ville s'effondrerait.

mardi 26 mai 2015

Les aventures de Félix le chat : "La peinture en 3D"

Créé par Otto Messmer et Pat Sullivan, Félix le chat est un personnage qui a connu de très nombreuses incarnations. Il est tout d'abord apparu dans un cartoon en noir et blanc en 1919, Feline follies, et a depuis été le héros de plusieurs BD et séries de dessin-animé.
Je crois me souvenir que j'avais vu certains de ses premiers cartoons dans cette émission géniale qu'était Ça cartoone (une émission comme on aimerait en voir encore à notre époque), mais aujourd'hui je vous propose un épisode d'une série plus récente, datant de 1995, intitulée The twisted tales of Felix the cat, ou Les aventures de Félix le chat en VF.
EDIT : Comme on me l'a indiqué dans les commentaires, des épisodes ont aussi été commercialisés en VHS sous le titre Les histoires farfelues de Félix le chat.

Il y a des tentatives de mise à jour de cartoons rétros qui sont de véritables désastres (la série Le monde fou de Tex Avery, un blasphème complet ; même gamin je me rendais compte à quel point c'était merdique), mais dans le cas de Félix le chat, je trouve que c'est très réussi. On retrouve ici l'esprit du cartoon original, l'univers loufoque et les grosses prises de liberté par rapport aux lois de la physique, exploitant pleinement dans chaque scène le potentiel de l'animation.

La société française LCJ a sorti plusieurs DVD de Félix le chat, dont un qui titre "Les aventures de Félix", mais d'après ce que j'ai vu, il s'agit de cartoons antérieurs à la série de 1995. Donc à ma connaissance, les épisodes de ce dessin-animé n'ont pas été édités en DVD, à part en Allemagne et en Chine...
De même que les épisodes sont difficiles à trouver, il est peu aisé de dénicher des informations sur la série ; j'aimerais bien savoir par exemple quels sont les doubleurs français.
EDIT : Et on m'a répondu en commentaire : Félix est doublé par Luq Hamet (ça me paraît tellement évident maintenant que je le sais, c'est la voix de Marty McFly !), et Gérard Surugue double des personnages secondaires.

Dans la vidéo, vous verrez que la VHS, usée, produit des effets assez étranges sur l'image, elle se retrouve comme dédoublée...


dimanche 17 mai 2015

Bandes-annonces #9 : VHS de Vampyr

Avant toute chose, si vous n'avez pas vu Mad Max Fury road... qu'est-ce que vous attendez ? S'il y a un film à voir au cinéma dans votre vie cette année, c'est celui-là.

Bref.
Les bandes-annonces qui suivent proviennent de la VHS de Vampyr, non pas le long-métrage de Carl Theodor Dreyer, mais un téléfilm qui s'intitule Nightlife en VO. Pour une fois, il s'agit d'un film que je n'ai pas vu ; c'est une comédie horrifique qui ne semble pas terrible, et probablement pas assez mauvaise pour pouvoir en rire.
J'avais récupéré cette cassette un jour vers 2h du matin ("nightlife", le titre est approprié), pas loin de chez moi, après qu'un comparse habitant à proximité m'ait prévenu que des VHS avaient été abandonnées sur le trottoir ; les pauvres ! (et je viens de voir que Vampyr se vend à 18€ sur internet...)
Il y avait tout un lot, du bon et du moins bon. D'ailleurs, c'est ainsi qu'on peut résumer la distribution des films à l'époque de la VHS, il y avait de tout, c'était comme une boîte de chocolat, on savait jamais sur quoi on allait tomber !
Vampyr par exemple a beau être un téléfilm, il est édité en France par Universal, preuve qu'on ne pouvait pas réellement se fier à quoi que ce soit, ni prévoir la qualité du programme qu'on allait acheter/louer.
C'est illustré d'ailleurs par les bandes-annonces présentes sur la VHS, à la toute fin, étrangement : deux "classiques" et un film totalement oublié.

-En premier il y a Jumeaux, la comédie d'Ivan Reitman où Arnold Schwarzenegger et Danny DeVito jouent des frères jumeaux. Voilà, vous savez tout de l'intrigue du film (qui est toutefois sympathique). Par contre, en voyant la bande-annonce, je me dis que la VF a l'air moins fun, pour une fois.
-Ensuite, Les banlieusards, qui n'a pas l'air très bon comme ça, mais qui a tout de même bonne réputation, d'autant plus que c'est réalisé par Joe Dante (Gremlins, L'aventure intérieure).
-Et enfin, Scandal, dont je n'avais jamais entendu parler jusque là, et dont la bande-annonce est très racoleuse. Faut voir le nombre de fois qu'est employé le champ lexical du mot "scandale", pour bien faire comprendre que c'est un film sulfureux. Il y a tout de même John Hurt, Bridget Fonda, et Ian McKellen au casting. Mais cette BA et cette VF ont bien du mal à convaincre ; "ça c'est trop injuste !"...

EDIT 26/07/2016 :
Voici les bandes-annonces séparément, sauf pour celle des Banlieusards, qui était déjà disponible en ligne en VF :


lundi 11 mai 2015

Achille Talon : Interludes d'M6 kid

A dire vrai, je pensais proposer aujourd'hui les pubs que j'imaginais se trouver sur ma VHS juste après l'épisode d'Achille Talon mis en ligne le week-end dernier. Mais il s'avère qu'il n'y avait que ces lancement pubs et interludes faites pour M6 kid, avec les blagues pas drôles habituelles.
Ah, si à l'époque de l'enregistrement, on s'était douté que ces pubs seraient reçues comme des trésors, des reliques d'une époque défunte ! Du vin qui se serait bonifié avec le temps, et toutes les métaphores que vous voulez.
Bref à la place, vous pouvez voir ci-dessous des blagues sur du "brouillard de camembert", et des gags ultra simplistes qu'on prend quand même la peine de nous expliciter.
J'espère pouvoir uploader une autre vidéo d'ici le week-end prochain pour compenser.


lundi 4 mai 2015

Achille Talon : Saison 1 Episode 24 "Vampire que tout"

Voici un autre épisode d'Achille Talon, précédé d'un jeu-concours (ridiculement facile, même pour des enfants) et d'une de ces présentations d'M6 kid qui détourne des extraits du dessin-animé. On peut y voir "Steven Spielbarge" qui nous présente le tournage de "La vérité piment 2". Bon, voilà...
Talon présente aussi le dessin-animé Diabolik, qui était diffusé juste après, à l'époque. J'en ai plusieurs qui sont enregistrés sur la même VHS, mais je n'appréciais par vraiment cette série étant gosse, c'était probablement trop premier degré pour moi. Donc à moins que des fans de Diabolik ne passent par là et ne réclament ces épisodes en VF, je ne pense pas les mettre en ligne.

Concernant l'épisode d'Achille Talon ci-dessous, il s'agit d'une parodie de Dracula, où le vampire "Ridicula" est devenu une simple attraction dans un parc de loisirs. Mais il se fait virer par son patron, le docteur Van Helcynique, et son château va devenir un aqualand. Je... me demande où ils allaient chercher leurs idées.
Mais je crois que ce qui m'a le plus surpris, c'est cette référence au Dracula de Bela Lugosi, attestant que le scénariste avait vraiment vu un des films.

La vidéo débute au milieu d'une phrase, mais c'est là que l'enregistrement commence. Il y a aussi un petit bout d'émission politique un peu plus loin, enregistré par-dessus Achillle Talon, mais ce n'est pas grave, ça ajoute du caractère à la VHS !


A part ça, j'ai récemment créé une page Facebook pour le blog, sur laquelle je ferai une publication lors de la mise en ligne de chaque nouvelle vidéo :
https://www.facebook.com/conneriessurvhs?fref=ts
Faites passer aussi bien aux êtres qui vous sont chers qu'à ceux que vous voudriez voir les tripes à l'air.

dimanche 26 avril 2015

Bandes-annonces #8 : VHS de Shocker

Les bandes-annonces de ce week-end sont issues de la VHS de Shocker, un film de Wes Craven qui fait vraiment penser à du sous-Freddy, malgré son pitch intéressant : un tueur en série est condamné à mort sur la chaise électrique, mais revient à la vie pour se venger. Ceux qui connaissent un peu Les Simpson se souviendront d'un épisode spécial Halloween reprenant cette idée.
Si le film est moyen, il bénéficie en tout cas d'une BO d'enfer, comprenant notamment des titres inédits d'Alice Cooper et d'Iggy Pop.
Je vous invite à écouter tous les titres ici :


Les bandes-annonces présentes sur la VHS sont les suivantes :
-Potins de femmes. Je crois que le titre dit tout. Au moins il y a de beaux noms au casting. (en revanche, le film semble bien plus connu aux USA qu'ici)

-Charlie, film d'animation réputé, mais dont la bande-annonce est vraiment montée n'importe comment, on n'y comprend rien.
Vous remarquerez qu'il y a beaucoup de voix reconnaissables dans la VF, comme celles des doubleurs d'Harrison Ford et de Robert de Niro.

-Kickboxing. Là c'est déjà plus intéressant, ça a un plus gros potentiel nanar : des cascades, de la baston, un doublage à côté de la plaque, des méchants avec de sacrées gueules, et une voix-off morne qui raconte tout le scénario... ce qui n'empêche pas la BA d'être chaotique aussi.
A noter quand même que le héros est joué par Richard Norton et le méchant par Benny Urquidez, deux experts en arts martiaux qui ont joué auprès de Jackie Chan dans plusieurs films.
 
-House III - The horror show : Alors là, on atteint des sommets de ridicule. Je n'en dis pas plus sur la bande-annonce, je vous laisse regarder.
J'avais vu les deux premiers films de la saga, ce sont des histoires de maison hantée au ton léger ; j'avais trouvé ça moyen, bien qu'ils aient une assez bonne réputation parmi les amateurs de films d'horreur. Par contre, le 3 est bien moins apprécié, et je comprends pourquoi. Il ne devait d'ailleurs même pas s'agir d'House III au départ, le titre était uniquement The horror show, mais il a été modifié pour la distribution en dehors des Etats-Unis, ce qui explique que l'histoire n'ait aucun rapport avec le reste de la série.
J'ignorais toutefois quelle était l'intrigue, et en voyant la bande-annonce, j'ai cru qu'il s'agissait de Shocker justement, tant le principe est semblable.
House III est la première réalisation du défunt James Isaac (Jason X), et on y voit quand même Lance Henriksen, Dedee Pfeiffer (la sœur de Michelle qui, à défaut d'être aussi connue, a joué dans du Asylum et a posé nue pour Playboy), et Brion James, qu'on a pu voir dans Blade runner et La chair et le sang. Mais apparemment, il dit dans diverses interviews que son rôle préféré est celui dans... House III !

EDIT 27/07/2016 :
Voici les bandes-annonces séparément :