Bannière

http://conneriessurvhs.blogspot.fr/

dimanche 22 mars 2015

Achille Talon : Episode 23 "Le magicien d'Ozone"

Cette semaine, un nouvel épisode du dessin-animé Achille Talon. Avec le lancement du début, réalisé pour M6 kid !
Cette fois, Talon et Lefuneste se rendent à Oz (pas la prison... quoique Talon en Adebisi, ça aurait été très bon), renommé "Ozone"...
La vie est bien faite, car comme à chaque fois, il y a exactement deux personnages qui ont besoin d'être remplacées. De quoi avoir un rôle pour Talon et son collègue Lefuneste, qui incarnent donc L'homme-bidon et l'Epouvantable.
Dorothée s'appelle Dorotite, et la bonne fée... Glandeuse. Je pensais avoir mal entendu, mais j'ai réécouté, et elle s'appelle réellement "Glandeuse"...
Et que penser de la scène où Talon et Lefuneste sortent littéralement du placard ensemble, hein ?



PS : "Transpiration rime avec action".

dimanche 15 mars 2015

Bandes-annonces #5 : Dinosaur from the deep

La semaine dernière, je parlais de Norbert Moutier, cinéaste Français, pour la mise en ligne de la bande-annonce du Syndrome d'Edgar Poe. Cette fois, c'est la bande-annonce de Dinosaur from the deep. Étant donné qu'elle n'était présentée que sur la VHS du Syndrome d'Edgar Poe, et que celle-ci est pratiquement introuvable, c'est du collector.
Avec Dinosaur from the deep, un an seulement après Jurassic park, Norbert Moutier présentait un hybride entre le film de Spielberg et Alien.
L'histoire est celle d'un groupe de mercenaires qui, pour pouvoir exécuter un dangereux criminel, retournent à une époque où la peine de mort n'était pas encore interdite. Là où ça devient étrange, c'est qu'ils s'allient à des scientifiques qui, à bord d'une navette spatiale, vont sur une autre planète où les dinosaures existent encore. Alors est-ce que les personnages remontent le temps ou vont sur une autre planète ? C'est une question que je me suis posée pendant mon premier visionnage, et qui est restée sans réponse depuis lors.
J'avais rédigé une critique plus complète du film, que vous pourrez trouver ici.


dimanche 8 mars 2015

Bandes-annonces #4 : Le syndrome d'Edgar Poe

Il fallait bien qu'un jour je parle de Norbert Moutier sur ce blog. C'est un cinéaste pour lequel j'ai une obsession depuis que j'ai lu la chronique de Mad mutilator sur le site Nanarland, en 2008.
Avec ce film datant de 1983, Norbert Moutier avait réalisé le premier slasher français, avec ses propres moyens, et accompagné de beaucoup d'amateurs du genre.
Nanarland mentionnait le fait que Moutier tenait une boutique à Paris, et immédiatement, je me suis mis en tête de trouver une VHS de Mad mutilator pour aller la lui faire signer, persuadé que cet objet deviendrait comme le St-Graal du nanardeur.
J'avais passé 6 mois à rechercher cette cassette, le désespoir s'emparant de moi chaque jour.
Norbert Moutier lui-même disait ne pas avoir d'exemplaire de la VHS hormis celle qu'il gardait pour lui. Jusqu'à ce qu'un jour, en réponse à un mail que je lui avais envoyé, il mentionne avoir retrouvé quelques cassettes de Mad mutilator et Trepanator...
Bon, disons qu'au final, le film ne valait probablement pas tous ces efforts, mais je suis fier de posséder une rareté aussi durement obtenue (désormais signée par Norbert Moutier et 3 ou 4 des acteurs), et l'obsession qui était née alors que je n'étais qu'au collège est toujours là, aujourd'hui, bien que moins intensément heureusement.
Je reste fasciné par ce réalisateur, alors même que ses films ne se démarquent pas tant que ça, que ce soit en bien ou en mal. J'ai vu mieux (forcément), mais j'ai vu des films répertoriés sur Nanarland bien pire que ça aussi. Je pense que si je ne peux toujours pas me sortir Norbert Moutier de la tête, c'est en raison de son côté underground, du fait qu'il soit Français, et de mon implication d'autrefois dans cette quête pour retrouver ses films.
Norbert himself.
Pour en savoir plus sur ce cinéaste, je vous invite à lire ma critique très détaillée de Mad mutilator ici (qui, je pense, atteste assez bien de mon aliénation par ce film), ainsi que celles de Dinosaur from the deep et Le syndrome d'Edgar Poe.
Moutier éditait lui-même ses VHS, et Dinosaur from the deep et Le syndrome d'Edgar Poe étant sortis à peu près en même temps, on pouvait trouver à la fin de la cassette de l'un la bande-annonce de l'autre.
Aujourd'hui je vous propose donc une rareté : la bande-annonce du Syndrome d'Edgar Poe.
C'est assurément le film le plus "curieux" de Norbert Moutier, faisant preuve d'un goût inhabituel pour le sadisme et le glauque. Il y est question d'un jeune homme (joué par Christophe Bier, auteur de nombreux ouvrages sur le porno), qui se croit possédé par l'esprit de Poe, et qui vit dans un château avec sa tante, qui aime notamment chasser des gens dans la forêt.
L'histoire est très décousue et pleine de bizarreries, il y a en vrac de la nécrophilie, de la torture, et un homme mystérieux qui erre dans le château...


dimanche 1 mars 2015

Achille Talon : Episode 22 "Pitrocchio"

Il y a deux semaines de cela, j'évoquais le dessin animé Achille Talon, dont je vous avais donné un aperçu avec des bumpers pubs. Pour ceux qui seraient curieux de voir à quoi ça pouvait bien ressembler, je mets aujourd'hui un épisode en ligne. Tout comme pour Sam & Max, je n'avais jusque là trouvé sur le web aucun épisode en VF. Et comme je l'avais évoqué dans mon premier article sur Sam & Max, les deux séries semblent avoir des doubleurs en commun, bien qu'il n'y ait pas moyen de vérifier leur identité. La comparaison s'arrête là, parce qu'en terme de qualité, Achille Talon n'arrive pas à la cheville (ohoho) de l'autre dessin-animé.
Étant plus jeune, j'étais pourtant friand de cette série que je regardais régulièrement dans Kid et compagnie (une variante de M6 kid), je crois même que c'est ainsi que j'ai connu le personnage de Talon, avant de lire la BD. En même temps à cette époque, la BD créée en 1966 par Michel Greg était loin d'être aussi accessible aux plus jeunes, avec son humour un peu désuet et son héros ultra verbeux. Et dire que mon père m'a offert ça à Noël quand je devais avoir une dizaine d'années, voire moins... je me souviens que je m'abstenais de lire les pages aux bulles les plus remplies, pour m'éviter des maux de tête.
Je ne suis pas contre l'utilisation d'un langage soutenu, mais comment voulez-vous qu'un enfant puisse suivre, et comprendre l'humour on ne peut plus particulier, de répliques aussi alambiquées que celle-ci :
Ceux qui connaissent uniquement la BD doivent se demander comment Achille Talon a pu être adapté en dessin-animé.
En guise de réponse, disons que je pense qu'on n'a jamais vu d'adaptation aussi à l'ouest par rapport à son matériel d'origine.
Achille Talon, dans la série, est un "héros par intérim", ce qui veut dire qu'il reçoit des appels de figures historiques ou fictionnelles qui, suite à un imprévu, lui demandent de les remplacer. On a ainsi pu voir Achille Talon en Terminator, en Galilée, ou en Power ranger.
Ce n'est pas une blague.
Je ne sais pas comment le principe de cette série est né, mais j'aimerais savoir, vraiment. Si vous lisez ceci et que vous avez bossé sur ce dessin-animé, je vous en prie, contactez-moi ! (ou peut-être vais-je prendre l'initiative).
J'ai une théorie toutefois : quelqu'un a eu cette idée de dessin-animé où le héros remplace d'autres personnages emblématiques, et le producteur à qui il a présenté son pitch, peut-être pour associer à cette idée le nom d'un personnage déjà connu, a cherché dans ses fonds de tiroir et a vu qu'il avait les droits pour une adaptation d'Achille Talon.
Ou alors quelque chose dans ces eaux-là.
EDIT 8/10/2016 : J'ai eu ma réponse http://conneriessurvhs.blogspot.fr/2016/10/achille-talon-saison-2-episode-22.html

Talon est accompagné à chaque fois de Lefuneste, son voisin et ennemi dans la BD, mais ici son collègue. Et, comme dans Il était une fois la vie, les méchants de chaque épisode sont incarnés par un même personnage, un homme au teint blafard et aux cheveux verts, évoquant un certain adversaire de Batman.
Dans certains épisodes, on peut voir que des textes sont rédigés en anglais ; la série a été clairement créée avec pour objectif de se vendre à l'étranger aussi, et justement, elle a été diffusée aux Etats-Unis, en Espagne, et en Italie notamment sous le titre Walter Melon.


Bref, sans plus tarder, voici l'épisode Pitrocchio ; du très grand n'importe quoi.

(En tout cas, on peut reconnaître que la série a une musique de générique entraînante, qui reste bien en tête)
Comme vous pouvez le voir, il y a juste avant l'épisode un lancement, qui reprend des extraits d'épisodes, re-doublés pour l'occasion. On y retrouve le même esprit et, euh, humour étrange que dans la série.

En recherchant le générique en anglais, j'ai fait une découverte hallucinante : il y a un épisode nommé The incredible Bulk. Les amateurs de nanars comme moi savent probablement qu'il y a quelques années est sorti un film de référence nommé The amazing Bulk... Visionnaire, ce Talon ; me demande s'il n'a pas remplacé Nostradamus dans un épisode...

Et pour le plaisir :
(je vous jure que c'est un vrai film)